Suite à la reprise des activités de l'entreprise par l'ASBL Artisans Nomades ce site est en cours de transformation, et les contenus ne sont pas toujours à jour. Contactez nous pour toute demande. Merci de votre compréhension.

Ma démarche

Le geste, la tradition et la modernité

Nous avons la chance de vivre dans une société nous donnant accès à des techniques de pointe et des outils et des matériaux de hautes technologie, tout en nous permettant de disposer d'un accès à des savoirs millénaires. Tout à la fois émmerveillés par de telles spendeurs et écrasés par le constat des dommages provoqués autour de nous par leur usage irresponsable, il convient de s'interroger sur la place que peut prendre un travail artisanal aujourd'hui.

Nous sommes tous aujourd'hui les victimes d'une économie punk qui, pour fournir à ses enfants gâtés l'illusion d'un éternel présent sans douleur, à entrepris d'emmener toujours plus loin les ruines qu'elle provoque dans le sillage de son métabolisme gourmand.

Pour oeuvrer à une restauration du futur, ou à tout le moins tenter de mettre en travail le présent dans la perspective de sa réalisation, nous proposons modestement:

  • De veiller à garantir une réparabilité et démontabilité maximum des éléments assemblés;
  • De travailler de façon à rendre transparent à autrui les méthodes permettant le réglage, la restauration et démontabilité de nos créations;
  • De restaurer le sens du précieux, la valeur de l'objet
  • De s'inscrire dans une logique d'économie circulaire
  • De prendre en compte dans le travail présent, le travail futur (il y aura un futur, pour l'objet comme pour le monde)

C'est un chantier immense qui globalement nous dépasse, avouons le.

Des bois non tropicaux

L'usage de bois tropicaux en lutherie est une tradition ancienne, nombre d'instruments étant fabriqués à partir d'essences telles que le palissandre, l'ébène ou l'acajou. Aujourd'hui cependant, la forte dégradation des forêts tropicales due à leur surexploitation a mené à une raréfaction importante. Bien que la lutherie n'en soit pas la cause, il nous semble important de repenser cet usage et de chercher des alternatives.

Pour le fond et les éclisses, les différentes expériences menées dans le cadre du Leonardo Guitar Research Project1, ont abouti à la conclusion qu'il n'existe pas de différences qualitatives justifiant l'utilisation d'essences tropicales.

Notre souhait est donc d'utiliser des bois issus de forêts du nord, non primaires, idéalement locales, et quand c'est possible, valoriser au maximum le bois disponible autour de l'atelier, dans les forêts et jardins.

Esthétiquement, il existe de nombreuses essences locales qui offrent une beauté de fil remarquable. Le noyer par exemple a pour lui des caractéristiques de stabilité et d’acoustique exceptionnelles, l'érable est un exellent bois de résonnance, utilisé depuis des sciècles pour la fabrication des instruments de musique. Pour les petites pièces internes, comme les piones ou les contre-éclisses, le tilleul est un choix possible.

Notons toutefois que l'usage d'essences tropicales semble peu problématique si le bois provient de dons, d'un processus de récupération/revalorisation par exemple.

Des matières naturelles

Tant pour des raisons environnementales que pour la santé des artisans, y compris ceux qui seront ammenés à travailler sur nos créations dans un avenir lointain, nous souhaitons porter une attention toute particulière à la qualité écologique des produits qui sont mobilisés par le travail dans l'atelier.

Nous n'utilisons quasi exclusivement que des produits organiques, comme par exemple les colles animales (qui offrent des joints d'une grande qualité et facilement réversibles) et la gomme laque (pour le vernis au tampon) dans le processus de fabrication de l'instrument.

Travailler avec des matériaux organiques permet aussi que l'atelier ne produise pas ou peu de déchets non recyclables. Nous avons donc décidé de ne pas travailler de vernis cellulosiques ou polyurethane.

1: Le Projet Leonardo Guitar Research (LGR-Project) a pour objectif de mener une recherche unique et approfondie sur les possibilités d'utilisation des essences de bois durables et non tropicales dans la construction de guitares acoustiques et classiques. Dans le cadre de ce projet ont été réalisées notamment de nombreuses guitares par paires tropicale/non tropicale et des tests d'écoute en aveugle. Plus d'infos sur le site du projet.